Accueil » Videos Porno » Plan Baise » Lascars Algérien baise un gay dans le métro parisien

Lascars Algérien baise un gay dans le métro parisien

Télécharger la scène complète

Alors qu’il est à la supérette de quartier, Jo reçoit une notification sur son application de rencontre gay sur smartphone. Un mec le contacte pour le baiser et se trouve à quelques mètres de lui. Ce n’était pas prévu, mais c’est plutôt excitant qu’avoir un plan cul improvisé. Jo accepte et le gars mystérieux lui donne rendez vous dans un escalier qui conduit au métro et est interdit au public.

Une fois qu’il a descendu les escaliers quelques minutes plus tard, il se trouve nez à nez avec une racaille en survet. Le gars s’appelle Walid, c’est un algérien qui vit en région parisienne. Il lui demande de le sucer et de pas faire de chichi. Jo s’exécute rapidement et prend en bouche le gros sexe poilu et presque déjà en érection qui se présente à lui.

Il avale le gourdin qui grossi dans sa bouche et devient bientôt bien dur. C’est excitant que d’avoir une grosse teub à lustrer à quelques mètres seulement d’une rue passante. Ils pourraient être surpris pas n’importe qui, de plus, la rame de métro est juste derrière une porte à coté d’eux.

Le lascars algérien n’a dû que très rarement se faire sucer par un mec, ça Jo le comprend très vite car ses coups de langues et sa suçaient rend le mec en extase. Notre pompeur veut aller plus loin, et se prépare de son coté, en s’humectant les doigts qu’il glisse dans son anus. Après quelques minutes, il se met sur les escalier, le cul relevé et l’anus disponible pour se faire déflorer. La racaille à le survet baissé et sa queue fièrement dressée et vise directement sa cible. D’un mouvement sec, il encule le jeune mec qui ne tarde pas à pousser des râles de plaisir à chaque accoup.

La sodomie en elle même est sincèrement bandante, il faut la voire pour le croire. En temps que spectateur de la scène, on voit très bien que le rebeu est à la fois directif mais pas habituer à baiser par le cul. Ce doit être un fantasme qu’il réalise. La preuve étant aussi qu’il ne tarde pas à décharger son foutre dans le cul béant du passif.

Lâche un comm'